Accueil
Astrid Laviéville sculpteur graveur
Astrid laviéville sculpteur graveur
Astrid Laviéville sculpteur graveur
Astrid Laviéville sculpteur graveur
Astrid Laviéville sculpteur graveur
Astrid Laviéville sculpteur graveur
contact

Sculpteur - graveur

Copyright Astrid Laviéville

 Critique  condencée du jury 2016


Nous découvrons une oeuvre atypique, modelée,sculptée avec divers matériaux. C'est surprenant d'originalité et de grâce. Le titre s'imposait ''La promenda de Monsieur le Marquis'', par cette élégance et ce maintien très digne, voir altier, d'une droiture étonnante avec cette silhouette gracile de l'ensemble. L'habit dans un tel cas “fait le moine” : il se traduit par un sens poussé, cape, couvre chef, plissés, tout étant travaillé avec délicatesse, minutie, féminité. L'animal sur lequel est jonché ce Marquis est pour la plupart du jury non identifié et pour d'autres une autruche...

Le noir, le blanc, le visage très expressif en grès, sont judicieusement utilisés, le tout sur 4 pattes en finesse laissant ainsi priorité au personnage. Un ballon ? Beaucoup d'idées créatives pour cette belle artiste au travail authentique et empreint d'une grande sensibilité. Les sculptures de l'auteur sont un monde à part, enchanteur. Ses idées foisonnent et aucune influence étrangère n'entache ses créations. Expressions d'une attitude éphémère, oeuvre prenant une envolée lyrique et romantique. De la classe, figure presque biblique. Toutes nos félicitations.


                                                                                                                         

  

Critique par le jury du Grand Concours International 2014


Nous apprécions les créations de cette artiste qui entre rêve et réalité, transpose ses émotions avec une forte personnalité. Employant à l'occasion la technique de la linogravure, A. Laviéville fait preuve d'assiduité et de passion pour toutes les formes d'expressions, qu'elle s'approprie afin de laisser libre court à son imagination très créative.

Avec «  Oki, poussière de lune  », Astrid nous offre une réalisation structurée, bien mise en page à l'atmosphère intemporelle qu'elle affectionne particulièrement, laquelle la distingue entre tous. Tel un négatif flouté, le sujet nous apparaît subjectivement avec modernité.

Une méthode de gravure maîtisée à la perfection, en noir et blanc, laquelle laisse un visage se matérialiser avec une grande subtilité et délicatesse féminine, dans un contexte abstrait. Une œuvre qui interpelle, composée de lignes et contrastes judicieux. Un sujet traité avec force et originalité, tout en respectant le style abouti qui est le sien.

Bien, cette diversité artistique toujours en recherche.


                                                                                                                                                   

  

Critique condensée de  Dominique Chapelle


Découvrons l'oeuvre de cette artiste, laquelle nous interpelle par son originalité.

Nous voyons là une forte personnalité créatrice.

Toutes en nuances, la seule représentation d'un visage «  sculptural  » sur un fond obscur, capte notre intérêt.

Presque en transparence et pourtant parfois souligné de blanc, ce personnage se dévoile différemment pour chacun d'entre nous, comme par magie il se joue d'un sentiment mystérieux, voir mystique.

Utilisant avec subtilité la monochromie, l'artiste a construit «  From the shadows to the light  » avec sensibilité, poésie et efficacité. Le dessin est irréprochable, les volumes bien en place. Entre rêve et réalité, c'est un très bon travail (...)